LES PLANÈTES LENTES dans les maisons

Les planètes lentes en maisons

 par Patrick Giani

Les planètes lentes en maisons nous en apprennent beaucoup sur la personnalité profonde de l’individu. Plus on dresse de thèmes, mieux on comprend la résonance des planètes lentes sur la psyché. Durant douze numéros de notre revue trimestrielle « Ganymède », nous avons exploré les douze maisons du thème et leurs énigmatiques « locataires ».

Nous en avons fait un livret, celui que vous tenez entre les mains, afin que chacun puisse y puiser quelques idées et quelques réflexions pour ses études astrologiques.

Ces analyses globales ne sont pas exhaustives et sont, bien entendu, à resituer dans le contexte du thème. Si vous avez des remarques à formuler, n’hésitez pas à nous écrire. Nous allons sans plus tarder aborder :

Les planètes lentes en maison I

De toutes les maisons du thème, la maison I (dont la pointe, ou cuspide, est l’Ascendant) est la plus personnelle, la plus particulière à l’individu. Des planètes en maison I renforcent le côté égocentrique de la personnalité et mettent l’accent sur la manière de la manifester. Par ailleurs, on peut déterminer l’apparence physique et les pathologies de l’individu grâce au signe de son Ascendant.

Exemple; avec le Soleil en I, le natif a souvent une forte personnalité et il est accueillant ou rayonnant. Avec un ascendant Sagittaire, le visage est plutôt rond, le teint un peu rougeâtre, avec un sourire au coin des lèvres et des yeux brillants.

Avec les planètes lentes, cette coloration joue aussi, sur le plan physique comme sur le profil psychologique. Cependant, si les planètes rapides marquent physiquement l’individu (de la Lune à Saturne c’est assez remarquable) les planètes lentes semblent plutôt marquer le caractère ou le comportement: ainsi, Uranus à l’ascendant donne de la vivacité d’esprit, Neptune un air inspiré et Pluton une aura particulièrement magnétique (le regard surtout).

Avec Saturne en maison I, et plus particulièrement si Saturne est angulaire, les traits sont généralement saillants, la peau est sèche, le teint pâle avec une tendance à l’hypotension ou l’hypothermie. D’apparence froide et rigoureuse, les natifs sont cependant d’une intégrité et d’une fidélité remarquables. Le pessimisme est leur plus grand ennemi. Cette position confère également une certaine introversion, le rejet de l’instinct et une grande exigence vis à vis de soi. On a conscience des responsabilités et on assume patiemment son rôle social sans se détourner des buts choisis. L’élévation est longue mais la persévérance mène généralement au succès.

Les planètes lentes en maisons nous en apprennent beaucoup sur la personnalité profonde de l’individu. Plus on dresse de thèmes, mieux on comprend la résonance des planètes lentes sur la psyché. Durant douze numéros de notre revue trimestrielle « Ganymède », nous avons exploré les douze maisons du thème et leurs énigmatiques « locataires ».

Nous en avons fait un livret, celui que vous tenez entre les mains, afin que chacun puisse y puiser quelques idées et quelques réflexions pour ses études astrologiques.

Ces analyses globales ne sont pas exhaustives et sont, bien entendu, à resituer dans le contexte du thème. Si vous avez des remarques à formuler, n’hésitez pas à nous écrire. Nous allons sans plus tarder aborder :

Les planètes lentes en maison I

De toutes les maisons du thème, la maison I (dont la pointe, ou cuspide, est l’Ascendant) est la plus personnelle, la plus particulière à l’individu. Des planètes en maison I renforcent le côté égocentrique de la personnalité et mettent l’accent sur la manière de la manifester. Par ailleurs, on peut déterminer l’apparence physique et les pathologies de l’individu grâce au signe de son Ascendant.

Exemple; avec le Soleil en I, le natif a souvent une forte personnalité et il est accueillant ou rayonnant. Avec un ascendant Sagittaire, le visage est plutôt rond, le teint un peu rougeâtre, avec un sourire au coin des lèvres et des yeux brillants.

Avec les planètes lentes, cette coloration joue aussi, sur le plan physique comme sur le profil psychologique. Cependant, si les planètes rapides marquent physiquement l’individu (de la Lune à Saturne c’est assez remarquable) les planètes lentes semblent plutôt marquer le caractère ou le comportement: ainsi, Uranus à l’ascendant donne de la vivacité d’esprit, Neptune un air inspiré et Pluton une aura particulièrement magnétique (le regard surtout).

Avec Saturne en maison I, et plus particulièrement si Saturne est angulaire, les traits sont généralement saillants, la peau est sèche, le teint pâle avec une tendance à l’hypotension ou l’hypothermie. D’apparence froide et rigoureuse, les natifs sont cependant d’une intégrité et d’une fidélité remarquables. Le pessimisme est leur plus grand ennemi. Cette position confère également une certaine introversion, le rejet de l’instinct et une grande exigence vis à vis de soi. On a conscience des responsabilités et on assume patiemment son rôle social sans se détourner des buts choisis. L’élévation est longue mais la persévérance mène généralement au succès.

Personnalités ayant Saturne en maison I:

Les planètes lentes en maisons

– Lionel Jospin
– Eric Cantona.
– Alain Juppé
– Brice Lalonde
– Pierre Bellemare
– Charlélie Couture

Leur point commun ?
une calvitie naissante ou marquée
(Saturne égale rareté!)

Les planètes lentes en maisons

Avec Uranus en Maison I, et plus particulièrement si Uranus est angulaire, la personnalité est originale, fantasque, avec une tendance à la provocation, à la démesure, voire au scandale (Béatrice Dalle, Coluche, Boris Vian, Jackie Sardou, Jacques Verges). Les natif sont indépendants, libertaires, non conformistes. Les initiatives sont nombreuses, souvent futuristes mais quelquefois utopiques. Ils aiment tellement la nouveauté qu’ils changent souvent de look et même de personnalité, ce qui peut entraîner une instabilité chronique ou les éloigner des autres. Au positif, ils savent vivre au présent avec lucidité et possèdent une bonne dose d’intuition.

Avec Neptune en Maison I, et plus particulièrement si Neptune est angulaire, la personnalité est mystérieuse ou fuyante. Elle est souvent mal à l’aise en société ou facilement dans les nuages. Croyant qu’il existe une différence entre ce qu’elle est réellement et ce qu’elle imagine être, la personne a tendance à s’illusionner, ce qui dans certains cas peut l’incliner à la naïveté ou à la mythomanie. Généralement, elle met du temps à se connaître. Hypersensible, à la flatterie comme à l’adversité, son rapport aux autres est sublimé, magnifié ou faussé. Il peut exister parfois, selon les aspects, un complexe d’infériorité.

Avec Pluton en Maison I, et plus particulièrement si Pluton est angulaire, la personnalité est souvent insondable, sombre ou torturée (Richard Borhinger, Jacques Higelin, Claude Lelouch, Luis Bunuel). D’un tempérament très introspectif, les natifs s décelent d’instinct chez l’autre le « défaut de la cuirasse », les « non dits », les faux-semblants, ce qui peut parfois les perturber, les faire sombrer dans des états dépressifs ou adopter des réactions subconscientes d’auto-défense. Avec des aspects dissonants, ils peuvent avoir des tendances paranoïaques. Avec des aspects harmoniques, ils ont des dons pour la psychanalyse ou la parapsychologie (France Roche, Daniel Toscan du Plantier).

Les planètes lentes en maisons

carte du ciel de Claude Lelouch

Carte du ciel réalisée avec le logiciel AstroQuick

Les planètes lentes en maisonsLes planètes lentes en maisons

Les planètes lentes en maisons nous en apprennent beaucoup sur la personnalité profonde de l’individu.

Plus on dresse de thèmes, mieux on comprend la résonance des planètes lentes sur la psyché, ce qui relie chacun de nous à sa génération…

COMMANDER AUX ÉDITIONS JUPITAIR

© Jupitair.org Tous droits réservés
Création MG WebDesign.fr