Histoire de l’Astrologie

Histoire de l’Astrologie

 par Patrick Giani, Daniel Vega et Horacio Bay

Histoire de l’Astrologie : Les origines égyptiennes de l’Astrologie

Patrick Giani Histoire de l'Astrologie

Patrick GIANI en 1993

“L’histoire de l’Astrologie… je crois que lorsque l’on parle d’histoire on essaye toujours de trouver la période la plus ancienne que l’on connaisse. Or, il y a plusieurs époques que l’on a retrouvées grâce à certaines tablettes où l’on voit que les êtres humains s’intéressaient aux étoiles, mais disons qu’à l’époque très très reculée de cette page d’histoire de l’humanité que l’on connaît, qui est la Chaldée et l’Egypte, l’Astrologie était très liée à ce moment-là à l’astronomie. Il n’y avait pas de séparation à l’époque entre les astronomes et les astrologues, ces sciences étaient très liées, de même que les mathématiques puisqu’ils les appelaient les mathématiques divines ou mathématiques célestes.
Pour ma part, je vais vous parler plutôt de la période égyptienne de l’Astrologie et puis ensuite, Horacio vous fera un historique de l’Astrologie à partir de l’époque chaldéenne jusqu’à l’époque grecque. Enfin, Daniel vous parlera de l’époque grecque, du début du premier siècle et d’un astrologue qui s’appelait Ptolémée. Cet illustre astrologue a écrit un ouvrage qui s’appelle “Le Tétrabiblos” et c’est l’un des ouvrages les plus anciens, avec le Traité de Manilius, traitant de l’Astrologie.

Voyez, nous avons de quoi discuter alors s’il y a des questions, des choses qui vous semblent un peu obscures ou que vous souhaitez développer un peu plus amplement, n’hésitez pas à poser des questions, nous nous ferons un plaisir de vous répondre. Histoire de l’Astrologie

L’EGYPTE

Comment les égyptiens concevaient les étoiles, le ciel astrologique, le zodiaque plus exactement ?
En fait, ils adoraient toutes sortes de divinités qui étaient en rapport avec les mois de l’année. Mais non seulement ces mois étaient très différents des nôtres, mais les durées de ces mois n’avaient rien à voir avec nos semaines et même les jours avec les heures. C’est-à-dire que, par exemple, pour les égyptiens la longueur des heures était très inégale.
Pour se replonger un peu dans la mentalité de ces temps fort reculés, nous pouvons très bien faire une comparaison avec une journée de travail en Occident. Nous avons tous remarqué, par exemple, qu’il y a des heures que nous trouvons plus ou moins longues, particulièrement lorsque nous arrivons en fin de journée, la fameuse heure qui se situe entre 16 heures et 17 heures pour ceux qui travaillent au bureau. Généralement, c’est l’une des plus longues ou alors celle après midi par exemple, lorsque l’on revient de déjeuner, entre 14 heures et 15 heures principalement. Nous trouvons ces heures très longues alors que les heures du matin passent très vite. Pourquoi ?
Parce que nous venons de nous réveiller, nous sommes en pleine forme, nous sommes très actifs, nous ne sommes pas en train de digérer comme après déjeuner. Il est donc vrai que, dans la psyché humaine, certaines heures paraissent longues et d’autres paraissent courtes. Et bien les égyptiens tenaient compte de ces heures plus ou moins longues par rapport aux déclinaisons du soleil dans le ciel, ce qui leur permettait finalement de s’accorder avec les heures du début du jour et les heures d’avant la nuit, au crépuscule, pour se mettre en harmonie avec les vibrations cosmiques. Nous pouvons le dire, c’était vraiment dans ce but là. Ils ne faisaient jamais, par exemple, de travaux pénibles avant le coucher du soleil. Pourquoi ? Parce que c’était plutôt une période propice à la méditation, à effectuer des rituels pour se laver, pour invoquer les dieux, etc. Ils avaient vraiment des connaissances très très pointues en astronomie et tout était lié pour eux à la vie et à la mort, car ils ne dissociaient pas non plus la vie de la mort. La mort faisait pour eux partie intégrante de l’existence de l’être. Histoire de l’Astrologie
Ceci était symbolisé chez eux par toutes les prières qu’ils faisaient le soir lorsque le soleil se couchait, pour eux c’était une période très importante puisque le soleil disparaissait et ils priaient pour que le jour prochain, c’est-à-dire lorsque le soleil réapparaîtrait de l’autre côté du Nil, le Dieu Ra (ou Ré) puisse être de nouveau très bénéfique pour eux. Il ne s’agissait pas forcément d’opposer les notions de bénéfique et de maléfique, mais surtout de faire en sorte que Ra leur apporte beaucoup de joie et de prospérité.

Histoire de l'Astrologie

Ra, le dieu du Soleil, traversant le Nil en barque

Note de PG : L’année égyptienne était divisée en 12 mois, chacun de 30 jours. Chaque mois était divisé en 3 décades (de 10 jours). Les textes astronomiques subdivisent le ciel nocturne en 30 décans, suivant le lever de constellations à certaines heures de la nuit. Chaque décan représentait une décade dans le calendrier. Les mois étaient regroupés en 3 saisons : AKHET (la crue), à peu près de mi-juillet à mi-novembre ; PERET (le reflux, ou l’hiver), à peu près mi-novembre à mi-mars ; et CHEMOU (la moisson ou peut-être littéralement, les basses eaux), à peu près de mi-mars à mi-juillet, moment où l’on moissonnait les blés.

Ceci est un tout petit aperçu des correspondances avec nos symboles astrologiques. Je pense qu’il faut aller en Egypte pour s’apercevoir de toutes les relations qu’il y a avec le zodiaque, notamment au temple de Denderah, dans lequel on peut admirer un très beau plafond décoré de tous les signes du zodiaque:

Denderah Histoire de l'Astrologie

Histoire de l’Astrologie

Histoire de l'AstrologieExtraits du séminaire animé par l’équipe de Jupitair le 22/5/1993 au Château du Magnet (36).

Dans la première partie, Patrick Giani parle des origines égyptiennes de l’Astrologie, puis Horace Bay enchaîne avec les origines chaldéennes et grecques de cette science humaine.

La seconde partie est introduite par Daniel Vega qui aborde l’Astrologie de Ptolémée, puis Patrick Giani conclut ce séminaire avec les astrologues du Moyen-Age.
L’occasion, pour ceux qui ont connu Horace Bay (1956-1994), d’apprécier ses brillantes connaissances en Histoire et sa verve si sympathique.
COMMANDER AUX EDITIONS JUPITAIR

© Jupitair.org Tous droits réservés
Création MG WebDesign.fr