L’ASTROLOGIE MÉDICALE

L’ASTROLOGIE MÉDICALE

 par Patrick Giani

L’ASTROLOGIE MÉDICALE : Serment d’Hippocrate

« Je jure par Apollon, médecin, par Esculape, par Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les déesses et les prends à témoin, que j’accomplirai, selon toutes mes forces et mes capacités, ce serment tel qu’il est écrit :
Je prescrirai aux malades le régime qui leur convient, avec autant de savoir et de jugement que je pourrai, et je m’abstiendrai à leur égard de toute intervention malfaisante ou inutile.
Je conserverai ma vie pure et sainte, aussi bien que mon art.
Tout ce que je verrai ou entendrai dans la société pendant l’exercice de ma profession et qui ne devra pas être divulgué, je le tiendrai secret, le regardant comme une chose sacrée. »

Hippocrate a également écrit :

« Nul se peut se prétendre médecin s’il ne connaît les principes de base de l’Astrologie ».

« La santé se mérite, se gagne et se défend jour après jour par des méthodes prévues par la Nature et non par la médecine ».

L’ASTROLOGIE MÉDICALE

MANUEL À L’USAGE DES PRATICIENS

AVERTISSEMENT: L’astrologie médicale n’aura jamais la prétention d’établir un diagnostic précis des pathologies de la personne dont le thème astral est étudié. Elle propose simplement une lecture des principales forces et faiblesses qui composent sa personnalité et met en exergue les terrains propices aux pathologies possibles.

En ce sens, on peut considérer que l’étude de la Carte du ciel sous cet angle peut être utile au praticien en tant que pré-diagnostic.

Toutes les analyses de l’étude qui suit peuvent donc servir de bases de travail, de repères, d’aide-mémoire uniquement. Seul le praticien féru d’astrologie et ouvert à la conscience holistique* du corps peut réaliser la nécessaire synthèse entre chacun des éléments de la Carte du ciel : position en signe + position en maison + aspects + maîtrises, tout en tenant compte de la dominante planétaire.

D’autre part, les indications de pathologies possibles et de maladies figurant à la fin de chaque analyse résultent d’un travail de statistiques établies par plusieurs médecins-astrologues de renom, auquel j’ai ajouté mes seize années de pratique. Mais, en aucun cas cela ne signifie que telle ou telle position planétaire prédispose à telle ou telle maladie.

Je souhaite seulement que l’étude qui suit apporte de l’eau au moulin de tous les chercheurs sincères, et dévoués à la noble cause : celle de la santé et du bien-être.

* holistique : du grec holos, qui signifie : tout. La médecine holistique, tout comme l’astrologie holistique, tient compte de l’ensemble, de la globalité de l’être.

Les planètes et les maisons

Sur le plan médical, le signe ne constitue qu’un élément de base de l’étude astrologique. A la pratique, il est plus intéressant d’accorder de l’importance au signe ascendant, et plus particulièrement à son maître (la planète qui gouverne le signe). En conséquence, les textes qui suivent peuvent également convenir au signe ascendant.

LE SOLEIL

Par sa fonction d’astre central, le Soleil est en relation avec l’organe central du corps humain, le coeur. Le Soleil est l’astre le plus important du Thème sur le plan physiologique car il signe la vitalité du sujet. Il est en correspondance avec le système nerveux sympathique, le système nerveux central et le système cardiaque. Il est également en rapport avec le plexus solaire et l’oeil droit, ainsi que la moelle épinière et l’épiphyse.

L'ASTROLOGIE MÉDICALE

Chakras : correspond au chakra solaire (3eme chakra) ou au chakra du coeur (4eme chakra) suivant le signe solaire, et l’ensemble du thème.

Oligo-éléments : or – phosphore. L’ASTROLOGIE MÉDICALE

Soleil en Bélier

Psychologie :

A l’image de Mars, symbole de l’action, de l’élan de vie, le natif du Bélier est dynamique, intrépide, franc et direct. Ce sont donc à la fois l’énergie, l’esprit d’initiative, l’audace, l’ardeur et la franchise qui le caractérisent. Pratiquement infatigable, son énergie lui permet de fournir des efforts surhumains et de récupérer rapidement.

Cependant, il peut être têtu, instable, irréfléchi et parfois naïf. Manquant souvent de diplomatie ou de ruse, il agit sur des coups de tête, par impulsions vitales et passionnées. Malgré son désir de vaincre les résistances et de puissantes motivations pour débuter quelque chose (tout nouveau, tout beau), il va rarement jusqu’au bout. En fait, il aime les défis et prend beaucoup de plaisir dans la phase de conquête ou de reconquête. Manquant de prévoyance, il tombe parfois dans des pièges, mais comme il est d’un naturel optimiste, il continue fièrement sa route.

Sa zone de fragilité est la tête, mais il collectionne les écorchures, les brûlures (il adore le feu) et les coupures aux membres (il ne se protège pas).

Pathologies possibles selon le terrain et les aspects :

– céphalée, migraines, méningite, insomnie, névralgie faciale, troubles de la vision, acné, eczéma (du cuir chevelu chez l’homme).

– rhinite, sinusite, epistaxis, otite, surdité. Les dents de la mâchoire supérieure sont souvent abîmées.

En médecine ayurvédique : type Vata

En médecine chinoise : type yang – méridien : intestin grêle

L’ASTROLOGIE MÉDICALE(…/…)

L'ASTROLOGIE MÉDICALE

Manuel d’Astrologie médicale

La relation entre les planètes, les signes, les maisons et les pathologies.
Correspondances avec les chakras, la médecine ayurvédique, la médecine énergétique chinoise.
Les aspects dissonants (carrés, oppositions, etc.) y sont également analysés.

COMMANDER AUX ÉDITIONS JUPITAIR

© Jupitair.org Tous droits réservés
Création MG WebDesign.fr